Déception après un séminaire sur le phénomène de la délinquance juvénile au Maroc

Déception après un séminaire sur le phénomène de la délinquance juvénile au Maroc

Déception après un séminaire sur le phénomène de la délinquance juvénile au Maroc

Les participants à un séminaire sur le mariage des jeunes filles au Maroc ont exprimé leur déception face à l’abus par l’État de ce phénomène, qui est encore répandu dans un certain nombre de régions du Maroc. Le séminaire, organisé par Voice of Amazigh Women, De plus en plus.
Anas Sa’doun, membre du Club des magistrats marocains, s’est arrêté au paradoxe que l’âge moyen du mariage des femmes au Maroc augmente, atteignant 25 ans, selon la dernière étude du Haut Commissaire au Plan, mais que le mariage des mineurs est en hausse. Saadoun a commenté ce paradoxe: “Il y a quelque chose d’incompréhensible.”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *