El-Béchir : Ils nous ont conseillés la normalisation avec Israël

Le président soudanais Omar el-Béchir a déclaré jeudi qu’il lui a été conseillé de normaliser les relations avec Israël afin d’améliorer la situation dans son pays. « Notre destinée est entre les mains de Dieu », a-t-il souligné, sans préciser qui lui a prodigué ce conseil.

S’exprimant lors d’un rassemblement avec des dirigeants soufis à Khartoum, El-Béchir a également commenté les violences survenues lors des manifestations au Soudan.

L’objectif du gouvernement et le devoir de l’Etat est de protéger les personnes et leurs biens, a-t-il déclaré.

Le président soudanais a déploré que des biens de citoyens et des institutions de l’Etat aient été incendiés et que des postes sécuritaires aient été attaqués lors de manifestations dans le pays.

S’adressant jeudi à la Fédération des syndicats soudanais à Khartoum, El-Béchir a accusé des pays occidentaux sous la houlette des Etats-Unis d’avoir provoqué la crise.

Les manifestations ont éclaté au Soudan le 19 décembre dans 14 des 18 provinces du pays, y compris à Khartoum, la capitale.

Les manifestants protestent contre l’inflation galopante et les graves pénuries de produits de base. Certains protestataires réclament la démission d’el-Béchir.

Selon les autorités, au moins 19 personnes ont été tuées lors des manifestations, tandis que les groupes d’opposition considèrent qu’il y a eu une quarantaine de victimes.

Les autorités ont imposé l’état d’urgence dans plusieurs régions du pays, tandis que des responsables gouvernementaux accusent Israël de conspirer avec des groupes rebelles pour déstabiliser le Soudan.

Articles similaires