Emirats EAU se préparent à rendre visite au pape et «l’année de la tolérance» commence à consolider la coexistence

by Emploi Maroc

Avec le début des premiers moments de la nouvelle année 2019 mardi, “l’Année de la tolérance” lancée aux Émirats arabes unis, annoncée par Cheikh Khalifa bin Zayed Al Nahyan, président de l’État, visait à consolider les valeurs de tolérance et de coexistence dans la société.

Cela intervient dans le cadre des préparatifs de la prochaine visite du pape du Vatican aux Émirats arabes unis en février.

Lors du lancement de l’Année de la tolérance, un certain nombre de hauts dignitaires religieux et de hauts fonctionnaires ont salué la coexistence pacifique du pays et ont loué le même traitement réservé aux différents lieux de culte, sans distinction entre la mosquée, l’église, le monastère et le temple.

Le journal des Émirats arabes unis a publié un numéro complet dans son numéro à l’occasion du début de l’Année de la tolérance.

Un certain nombre de responsables religieux et de personnes intéressées ont déclaré que la visite du pape à Abou Dhabi le mois prochain favoriserait le dialogue, la coexistence et la paix entre différentes religions.

Le Vatican a annoncé en décembre que le pape François se rendrait aux EAU en février.

Greg Burke, porte-parole du Vatican, a déclaré que la visite aurait lieu du 3 au 5 février et que le pape participerait à une réunion à Abou Dhabi lors d’une réunion entre personnes de confessions différentes intitulée “Fraternité humaine”.

Cheikh Mohammed bin Rashid Al Maktoum, vice-président et Premier ministre des Émirats arabes unis et souverain de Dubaï, a déclaré qu’il espérait que cette visite “approfondirait le respect mutuel … encouragerait le dialogue interconfessionnel … œuvrerait en faveur de la paix, de la paix et de la fraternité”. .

L’Union a examiné la nature des EAU, qui regroupent plus de 200 nationalités, “vivant en harmonie et en paix et jouissant de tous les droits”.

La lettre comprenait une interview du Dr Mohammed Matar Al Kaabi, président de l’Autorité générale des affaires islamiques et des fonds de dotation aux Émirats arabes unis, qui soulignait que le discours religieux aux Émirats est “son pilier de la tolérance”. Cheikh Abdullah bin Bayah, Tolérance et miséricorde de l’islam “.

“L’Islam appelle au pardon et à la tolérance, et cela est évident dans de nombreux versets du Coran et du hadith du Prophète (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui)”, a déclaré le cheikh Saleh Abbas, député d’Al-Azhar.

Il a ajouté que l’annonce par le cheikh Khalifa bin Zayed Al Nahyan, président des Emirats Arabes Unis, que 2019 serait une “année de la tolérance” dans le pays “la preuve la plus authentique du respect par les musulmans des ordres du Coran et de la Sunnah du prophète Mahomet et de son innocence A provoqué son attachement à une classe égarée qui n’a rien à voir avec l’islam. “

Le pape Twadros II, le pape d’Alexandrie et le patriarche d’Alexandrie, ont déclaré dans un entretien avec Al-Ittihad que les chrétiens des Emirats Arabes Unis et diverses religions et croyances pratiquaient leur religion, soulignant que les églises étaient construites aux Emirats Arabes Unis avec amour et pardon.

Il a ajouté: “Un exemple concret de l’esprit de tolérance dont jouissent les EAU est la directive du cheikh Mohammed bin Zayed Al Nahyan, prince héritier d’Abou Dhabi, de lancer le nom de Maryam Isa sur la mosquée Sheikh Mohammed Bin Zayed dans le quartier Mushrif d’Abou Dhabi, “Il a dit.

Mohammed Al Bishari, secrétaire général du Conseil des communautés islamiques, a déclaré que la visite du pape dans les Émirats arabes unis le mois prochain contribuerait à trouver un terrain d’entente pour les adeptes des religions. .

Articles similaires