"Gilets jaunes": enfin la solution pour la crise

“Gilets jaunes”: enfin la solution pour la crise

Rassuré par le recul de la mobilisation des “gilets jaunes” à travers la France, le gouvernement engage une course contre la montre pour mettre en œuvre les mesures sociales d’Emmanuel Macron et lancer la grande concertation censée apaiser une crise sans équivalent.

Le Premier ministre français Édouard Philippe a donné le coup d’envoi d’une semaine décisive pour tenter de remettre à flot la majorité présidentielle, en détaillant, dimanche soir dans un entretien au quotidien économique Les Échos, les gestes annoncés six jours auparavant par le chef de l’État.

Pendant ce temps, sur les ronds-points, plusieurs “gilets jaunes” craignent d’être délogés de force dans les prochaines heures. Ainsi une cinquantaine de manifestants rassemblés devant le commissariat de Montceau-les-Mines (centre-est) ont dit que l’ordre avait été donné de “raser” toutes leurs installations d’ici mercredi.

Le pouvoir a envoyé plusieurs signaux en ce sens. Le président de l’Assemblée nationale, Richard Ferrand, a évoqué l’envoi de “CRS ou de gendarmes” pour “libérer l’espace public”.

La secrétaire d’État à l’Égalité entre les femmes et les hommes, Marlène Schiappa, a appelé les “gilets jaunes” à “arrêter la surenchère et à rentrer maintenant dans le grand débat” que veut lancer l’exécutif.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *