Google accusé de collecter des données personnelles d’enfants

Le ministre de la Justice du Nouveau-Mexique a ouvert jeudi une procédure judiciaire visant Alphabet, la maison mère de Google, qu’il accuse de collecter illégalement des données personnelles sur des enfants scolarisés dans l’Etat.

Hector Balderas a déclaré que le groupe de services en ligne avait utilisé ses produits comme la messagerie Gmail, l’agenda Calendar ou le stockage de données en ligne Drive, pour réunir des informations sur des utilisateurs de moins de 13 ans sans le consentement préalable de leurs parents, donc en violation d’une loi fédérale et d’un texte en vigueur au Nouveau-Mexique.

Un porte-parole de Google a rejeté cette accusation en affirmant que les établissements scolaires étaient en droit de décider des modalités d’utilisation de ses logiciels et services dans leurs classes et que les logiciels incriminés “nécessitent que les écoles obtiennent le consentement parental quand cela est nécessaire”.

En septembre dernier, YouTube, le service de vidéo en ligne de Google, s’est vu réclamer 170 millions de dollars par la Federal Trade Commission pour clore un dossier dans lequel il était accusé de collecter des données personnelles sur des enfants.

Articles similaires