Haski s'abstient à la nourriture: étreignez la liberté ou rejoignez le meilleur compagnon

Haski s’abstient à la nourriture: étreignez la liberté ou rejoignez le meilleur compagnon

Haski s’abstient à la nourriture: étreignez la liberté ou rejoignez le meilleur compagnon

Le détenu marocain Hassan al-Haski, l’un des plus célèbres médias du monde et lié aux attentats à la bombe des trains terroristes de Madrid, âgé de 55 ans, vit en isolement cellulaire, où il a passé 13 ans et 11 mois dans une prison espagnole. Aujourd’hui, le détenu islamique annonce son entrée dans une grève de la faim ouverte, “soit pour étreindre sa liberté, soit pour rejoindre un camarade supérieur”.
Al-Hasaki poursuit avec le journal électronique Hesper depuis l’intérieur de la prison et a envoyé un message à l’opinion publique internationale annonçant la fin de sa peine, mais l’Espagne refuse de le libérer ou de l’extrader au Maroc. “Dans le silence de chacun, y compris des fils de sa peau, Grève de la faim ouverte, d’autant plus que les autorités de Madrid le poursuivent sous de nouvelles accusations d’appartenance à Tanti
.
Azzouh al-Haski, un ancien magistrat marocain qui l’a acquitté des accusations de participation aux attentats terroristes à Casablanca le 16 mai, a déclaré que “le détenu islamique l’a condamné à 14 ans d’emprisonnement tout à fait isolé et dans des conditions catastrophiques pour son épuisement physique et psychologique” Et a ajouté: “Nous avons souffert avec lui d’une partie de cette souffrance, représentée par le refus de la visite et la communication et la non-réponse
.

“Cette histoire a été suspendue par toute la famille dans l’espoir de la réunion attendue et de la vengeance promise, mais l’Espagne a refusé de garder le détenu dans ses prisons, quelle que soit sa loi ou toute autre loi”, a déclaré Abdelkrim à Hasbres. “Madrid a fait preuve d’une brutalité sans précédent, Nos ancêtres “, a ajouté:” Qu’est-ce qui a augmenté la douleur et la tristesse de son pays et de son peuple, comme s’il n’était pas marocain ..
Le refuser à tous et ne pas préserver le visage de citoyenneté qu’il partage avec eux. ”
“Face à cette persistance dans l’oppression et l’oppression, notre fils juste a décidé de faire une grève de la faim ouverte le 13/12/2018, date de son départ de prison. Nous avons essayé de le dissuader de cette décision fatidique et dangereuse, mais il a choisi ce sort après avoir tenté d’échouer. Le tout pendant 14 ans et la vie est scellée devant lui et fermement dans son esprit que dans les mains du sauvage ne croit pas aux droits ou autrement.
“Le détenu marocain a décidé de faire passer un message à travers la bataille de l’intestin vide, et il a choisi la faim et la soif comme moyen de lui rappeler sa détresse. Peut-être est-il entendu,” a-t-il déclaré, accusant l’Espagne d’avoir “emprisonné et torturé” le Maroc, Il a également appelé “toutes les organisations nationales et internationales de défense des droits de l’homme à intervenir de toute urgence et à faire le nécessaire
.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *