La brasserie a refusé de préparer “les bonbons du Nouvel An” a provoqué une controverse sur “Facebook”

by Emploi Maroc

Alors que l’ancien / nouveau débat sur le traitement de «l’autre» suscité par l’assassinat de deux touristes scandinaves au mont Imlil continue de faire rage, une annonce concernant une boulangerie a été rendue à Aït Melloul, à une dizaine de kilomètres de la ville d’Agadir, L’année est un large débat.

Un certain nombre de militants marocains ont pris d’assaut les sites de réseautage social pour critiquer la décision du propriétaire de la boulangerie et ont affiché sur les visages de leurs clients l’image de la publicité suspendue, dont le contenu est “Désolé, il n’y a pas de friandises pour le Nouvel An”.

Le propriétaire de la célèbre boulangerie d’Aït Melloul a pris l’initiative de publier une nouvelle annonce sur la page Facebook de la boulangerie, dans laquelle il a déclaré: “Nous ne célébrons pas les anniversaires des chrétiens.” Le nombre de participants a atteint 1048.

Un certain nombre de commentateurs ont réagi à la décision du propriétaire de la boulangerie et Rachid a exprimé son étonnement et son étonnement.

“Si vous n’offrez pas un service, c’est votre affaire, mais vous le justifiez pour des raisons religieuses ou ethniques”, a-t-il écrit. “C’est le déséquilibre.” D’autres ont pris le sujet avec ironie. Ils ont demandé aux propriétaires de boulangeries de “vendre de la terre, Ainsi que les machines dans lesquelles il est fabriqué et les fours dans lesquels il est cuit par l’Ouest.

Contrairement à la critique généralisée de l’interdiction de préparer des bonbons pour le réveillon du Nouvel An par un certain nombre de responsables de réseaux sociaux au Maroc, beaucoup ont considéré la décision comme une liberté personnelle et que les boulangeries avaient le droit de s’abstenir de respecter les ordres de bonbons du jour de l’An Il a la participation dans la nuit du 31 décembre.

Alors qu’il n’avait pas pu obtenir son avis parce qu’il n’avait pas répondu au téléphone, le propriétaire de la boulangerie a menacé les commentateurs qui le décrivaient comme “d’aller au tribunal” et a écrit sur sa page Facebook: “En raison de la féroce attaque qui a suivi mon annonce de” pas de bonbon “à la fin de l’année, En tant que prédicateur et pour porter atteinte à ma dignité et à l’insulte de certaines personnes et m’accuser d’être un prédicateur. Il s’agit d’une grave accusation pour la sécurité de l’État. J’ai décidé de les suivre pour obtenir une réponse judiciaire et de m’en prévaloir.

“Il y a une différence entre traiter avec les Juifs et célébrer avec eux dans leurs fêtes”, écrit-il dans une autre colonne. “Le commerce avec les Juifs est permis. Le Prophète (la paix et la bénédiction d’Allah soient sur lui) traitait et vendait avec des Juifs, des Chrétiens et d’autres … mais il n’a pas célébré leurs fêtes Parce que c’est à cause de la coopération sur le péché et la transgression. “

Articles similaires