La police marocaine simplifie les résultats de la stratégie de formation et les mécanismes de synthèse

by Emploi Maroc

Je savais que l’implication de l’année 2018, la Direction générale de la sécurité nationale dans un certain nombre de chantiers de construction visant à renforcer la présence de la sécurité dans plusieurs villes marocaines, les paris sur la préparation du composant de l’élément humain et la mise en place de mécanismes de synthèse.

Pour mettre en œuvre sa stratégie, la Direction générale de la sécurité nationale organisée pendant les 2018 cinq matchs étrangers d’embaucher 6170 employés, y compris 3770 garde de sécurité, et 1660 inspecteur de police, et 500 officier de police, et 120 agents de sécurité, 120 Dean, ainsi que 166 cadre commun entre les ministères dans les disciplines des architectes les infirmières et les ingénieurs des médecins du réseau et des vétérinaires. techonology

Selon un rapport de la direction, auquel Hesper est parvenu, les matches ont été contestés par 16 9002 candidats “dans un climat caractérisé par la transparence, l’égalité des chances et la réduction des formes de fraude dont les dossiers ont été suivis. 177 cas ont été automatiquement exclus des matches et leurs propriétaires ont fait l’objet de recherches judiciaires sous le contrôle du ministère public compétent”. .

Dans la section de la gestion des carrières du personnel, le Service national de sécurité a répondu à 1193 demandes de la police, dont 568 demandes de regroupement familial et de mariage, et 3302 des 3639 requérants ont été interrogés par voie administrative.

Dans le même contexte, huit promotions exceptionnelles ont été accordées à des membres du personnel gravement blessés dans l’exercice de leurs fonctions ou faisant preuve d’un sens professionnel distingué, 26 communiqués par le Directeur général de la sécurité nationale, 92 lettres d’allégeance émanant de responsables de la sécurité au niveau régional, Défense et soutien à 1614 employés, dans le cadre de l’application du principe de “protection de l’État” garanti aux agents de sécurité du fait des attaques dont ils ont été victimes dans l’exercice de leurs fonctions.

En ce qui concerne la promotion au choix, 7092 employés de différents grades et grades ont bénéficié de cette année, “avec une attention particulière pour les employés de niveau subalterne et intermédiaire, grâce à l’adoption d’une nouvelle charte de promotion respectant les délais impartis, Dirigez les supérieurs hiérarchiques et élevez-les aux rangs du Grand Secrétariat et à la grave responsabilité qui met le responsable administratif en charge de sa responsabilité fonctionnelle et morale “, indique le communiqué de sécurité.

Dans le domaine de la formation, 5454 stagiaires ont bénéficié d’une formation de base au cours de l’année en cours, dont 2899 ont terminé et rejoint les lieux d’affectation. L’Institut royal de la police a également accueilli 20 policiers centrafricains, dont cinq doyens et 15 officiers, qui ont poursuivi leur formation de base Échange d’expériences dans le domaine de la formation de la police entre la Direction générale de la sécurité nationale et ses homologues des services de sécurité dans les pays africains.

Les écoles de formation ont organisé 34 stages de formation continue dans le cadre de la formation continue, auxquels ont participé 1 977 employés et 56 formations spécialisées, au profit de 2 972 employés. Ces formations ont porté sur des thèmes tels que la lutte contre le terrorisme, le crime organisé, le blanchiment de capitaux, le financement du terrorisme, le tir de précision Et les applications des droits de l’homme dans la fonction de sécurité.

En ce qui concerne la synthèse et le téléchargement de l’exigence constitutionnelle qui lie la responsabilité à la responsabilité, les comités d’inspection de la sécurité nationale ont entamé 777 recherches administratives, soit une augmentation de 12% par rapport à l’année précédente, 50 opérations d’ouverture et de surveillance des intérêts décentralisés, ainsi que des recherches sur 1096 plaintes ou griefs enregistrés contre des employés La police travaille dans différentes directions de la sécurité.

La recherche, comme indiqué dans le communiqué, a abouti à des décisions correctives et correctives ou à des mesures disciplinaires lorsque des erreurs intentionnelles ou des dysfonctionnements sont prouvés.

Au cours de cette année, la Direction de la sécurité nationale a confirmé 14 réunions et des sanctions disciplinaires ont été infligées à 2505 employés, dont 152 ont été suspendus temporairement du travail en raison de procédures judiciaires ou d’infractions graves et 111 ont été définitivement isolés des Forces de sécurité nationales. Alors que 3782 membres du personnel ont été évalués pour diverses procédures, allant de la formation en orthodontie à la direction de messages d’observation et d’alerte.

Articles similaires