Le Conseil de la communauté marocaine réalise un jeu pédagogique pour les enfants luttant contre l’extrémisme

by Emploi Maroc

Le Conseil de la communauté marocaine à l’étranger a produit un programme éducatif pour enfants intitulé “L’Islam à Vienne” en anglais et en français pour “permettre aux enfants d’apprendre les principes de l’islam authentique basé sur notre héritage de tolérance, de modération et d’amour pour les autres”. Ouest “.

Abdoulaye Boussouf, secrétaire général du Conseil de la communauté marocaine vivant à l’étranger, a déclaré que le jeu s’adressait aux jeunes Marocains et aux enfants afin de répondre aux questions posées chaque fois qu’un acte terroriste se produit, en plus des questions de l’imaginaire occidental concernant l’islam. , Afin de dissiper les images négatives fausses autour de lui.

Selon Boussouf, l’objectif de ce jeu pédagogique est une formation de haut niveau face au manque de travail pédagogique sur les marchés sur ce sujet, ainsi que l’adoption d’un savoir islamique qui renonce à la violence, à l’extrémisme, au terrorisme et aux appels au bien et qui est adopté dans son comportement et ses relations avec des personnes de différentes affiliations.

Selon le secrétaire général du Conseil de la communauté marocaine vivant à l’étranger, ce jeu pédagogique se déroule dans un climat dans lequel le Maroc et la France ont été témoins d’actes terroristes, ce qui montre la nécessité urgente de ce type de travail afin de donner une vision juste et correcte de l’islam à travers un travail pédagogique qui réponde aux questions Tels que: “L’Islam est une forme de terrorisme, l’Islam n’est pas autorisé à jouer le rôle d’adorant les autres, son appel à en tuer d’autres, ou son incapacité à autoriser les liens sociaux avec des non-musulmans.” Telles sont les questions qui expliquent “une image négative de l’Islam enracinée dans le manque de connaissances, Dans les mots d’Edward Said, penseur palestinien. “

Les travaux pédagogiques tels que “L’Islam à Vienne”, selon Boussouf, définissent une grande pénurie sur le marché, malgré son importance dans les relations avec les jeunes et les nouvelles générations, ce qui a poussé le Conseil de la communauté marocaine vivant à l’étranger à s’engager “dans la production d’œuvres similaires à l’avenir de manière pédagogique. À l’étranger et dans le monde “.

Dans ce travail, Boussouf voit une première pierre à assembler avec d’autres blocs dans un cadre participatif afin de dissiper la fausse image qui s’est établie dans l’islam, expliquant que ce jeu a été joué à travers “la littérature du conseil communautaire, qui prône une société de paix, de respect et de sécurité”. Principes de coexistence, de dialogue et d’acculturation “.

Articles similaires