Le financement de l'Agence française de développement AFD au Maroc avoisine les 3 milliards d'euros

Le financement de l’Agence française de développement AFD au Maroc avoisine les 3 milliards d’euros

Après que le Maroc ait été classé troisième dans le classement des premiers partenaires économiques arabes de la République française en 2017,

le financement total de l’Agence française de développement (AFD) s’est élevé à 2,9 milliards d’euros jusqu’au 15 octobre 2018.
Dans une interview accordée à des journalistes marocains à Paris, Pascal Coulange, chargé d’affaires du Maroc en Afrique, a déclaré que le Maroc continue d’être classé au premier rang mondial pour ce qui est de bénéficier des fonds de l’institution financière française offerte aux pays africains pour soutenir divers projets d’investissement.
“En 2017, l’aide financière s’élevait à 431 millions d’euros, soit 221 millions d’euros en 2016, ce qui traduit une évolution significative du volume de la coopération entre l’Agence et le Maroc”, a déclaré un responsable français. “Il a dit.
L’agence française soutient plusieurs projets dans divers secteurs au Maroc, notamment le projet d’énergie solaire Noor et les projets de transport urbain à travers le financement et l’extension de tramways au stade actuel dans les villes de Rabat et Casablanca.

L’Agence a accordé l’année dernière un prêt de 40 millions d’euros au Maroc et un contrat d’aide financière de 400 000 euros entre le transporteur Rabat
Salé et l’Agence française de développement (AFD) financent l’extension de la deuxième ligne du tramway Rabat-Salé.

Au niveau de Casablanca, la société française a fourni un financement de 500 000 euros pour financer la deuxième ligne du tramway de Casablanca et pour améliorer la planification dans le domaine des transports urbains sans carbone.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *