Le premier né à Ceuta occupé en 2019 ne possède pas la nationalité marocain

by Emploi Maroc

Le premier bébé a été retardé le mardi 1er janvier 2019 à 11h55. Le couple (Mohammed et Kawther) a donné naissance à leur premier enfant et a choisi son prénom “Anbar”.

C’est la troisième année consécutive que la première née de la ville n’est pas une mère 100% marocaine, selon un site d’informations local, le couple ayant la nationalité espagnole malgré ses origines marocaines.

À l’exception des trois dernières années, la plupart des nouveau-nés au début de chaque année ont été sortis du ventre d’une femme marocaine, poussés par la pauvreté et l’impuissance, pour s’infiltrer à Ceuta afin d’être placés dans des hôpitaux de la ville occupée.

La récente augmentation du nombre de Marocains à Ceuta et à Melilla a été rapidement augmentée en raison du nombre croissant de naissances, des fortes réactions politiques et sociales vis-à-vis des occupants, de plus en plus de voix réclamant le refus de la citoyenneté espagnole aux Marocains qui y grandissent.

 

Articles similaires