Les Marocains dénoncent le crime d’Imlil et envoient un message de paix de la part de l’Eglise de Rabat

by Emploi Maroc

La dénonciation du crime terroriste qui a coûté la vie à deux touristes norvégiens et danois la semaine dernière s’est poursuivie dans le quartier Emile à Marrakech, où un certain nombre de Marocains ont organisé un stand silencieux devant l’église catholique sur les hauteurs du Golan à Rabat.

Les photos des victimes, Louisa Witserger Gisbrsen du Danemark et Irene Pauland de Norvège, étaient peintes à la bougie et une bannière était placée au milieu de la porte de l’église: “Oui, nous sommes contre le terrorisme, le Maroc est un pays de sûreté et de sécurité.”

Le père Cristobal López Romeo, archevêque de Rabat, a exprimé sa fierté d’avoir choisi l’Eglise catholique à Rabat pour organiser la manifestation en solidarité avec les familles des victimes et a envoyé un message lui indiquant que nous sommes “engagés pour la paix et la vie”.

“Le message que nous voulons transmettre à travers cette démonstration est que la vie est sacrée et doit être respectée. Nous devons parvenir à un style de vie fondé sur la fraternité, l’amour et la paix, de sorte que nous ayons tous le sentiment de vivre dans une même famille”, a déclaré le père Cristobal Lopez.

L’archevêque de Rabat a exprimé sa douleur devant la mort des touristes scandinaves et sa solidarité humanitaire avec leurs familles: “Je ne connais pas les deux jeunes filles, mais je ressens aussi la douleur de leurs familles”, a-t-il déclaré. Où l’amour et la paix prévalent. “

“Je les appelle à cesser les effusions de sang, à comprendre que nous sommes tous frères et à leur demander de cesser d’utiliser le nom de Dieu pour justifier leurs actes”, a déclaré le père Cristobal Lopez. Les êtres humains à se considérer comme frères. “

Mohamed Obido, président du Centre marocain pour la tolérance et le dialogue interconfessionnel, a déclaré que la prise de position envers les victimes scandinaves et leurs familles était symbolique, puisqu’elle avait été organisée devant l’église catholique de Rabat.

Dans une déclaration à Haspers, le porte-parole a ajouté que la condamnation généralisée par les Marocains du crime terroriste dans lequel les victimes Louisa Fitzgerager et Irene Polland n’étaient pas étranges pour le peuple marocain, notant que l’arrêt silencieux était un message de paix et de tolérance adressé par les musulmans marocains aux fidèles d’autres religions.

Abidou a ajouté que ce qui s’est passé dans la région d’Imlil n’est pas marocain et qu’ils n’accepteront jamais aucun crime de nature terroriste dans le royaume.

Articles similaires