Les prix du tabac augmentent au Maroc .. Cette liste de cigarettes blondes et brunes

by Emploi Maroc

Le ministère des Affaires publiques et du Gouvernement a publié un nouveau règlement concernant la vente au public de produits du tabac après l’entrée en vigueur de la loi de finances 2019, qui est entré en vigueur le mardi 1er janvier et prévoyait notamment une augmentation de la taxe intérieure sur la consommation de cigarettes.

La loi de finances prévoyait une augmentation de la taxe TIC en augmentant le taux de collecte minimal de 567 dirhams à 630 dirhams pour 1 000 cigarettes, ce qui avait un effet différent sur le nombre de cigarettes consommées par les Marocains.

En conséquence, la nouvelle liste de prix publiée dans le dernier numéro du Journal officiel des cigarettes noires est la suivante: 20 dirhams par caisse à Kazaa, 18 dirhams au Maroc, 18 dirhams à Olympus et 18 dirhams à Muir.

En ce qui concerne les cigarettes noires, les prix sont les suivants: Marques Medium et Classic à 21,50 AED, Marvel à 21 AED et Kolwaz Blond pour AED23 au lieu de AED 22 et Rothmans pour AED 22, Malboro Pound et Marlboro Cold pour AED35 au lieu de AED 32.

La taxe intérieure sur la consommation de cigarettes au Maroc est estimée à 1 milliard d’AED, la facture financière pour l’exercice 2011 s’élevant à 11 milliards de dirhams, tandis que les frais d’alcool et d’alcool sont d’environ 678 millions de dirhams et la bière de 823 millions de dirhams. On estime que les boissons sans alcool et la limonade génèrent environ 313 millions de dirhams.

En plus d’augmenter les taxes sur les cigarettes, la loi de finances 2019 a approuvé une augmentation de 50% du montant de la taxe nationale sur la consommation appliquée aux eaux non gazeuses, non gazeuses, minérales, de table et autres eaux contenant du sucre parfumé dans le but de lutter contre les boissons qui causent l’obésité et le diabète aux Marocains.

Le gouvernement de Saad al Din al Othmani a également approuvé une augmentation de la taxe intérieure sur la consommation de boissons de 500 dirhams à 600 dirhams par hectare, de 350 dirhams à 450 dirhams par hectare, produits contre lesquels les organisations nationales et internationales ont toujours mis en garde. Sur la santé humaine.

Articles similaires