L’ONU n'a pas joué son rôle au Yémen

L’ONU n’a pas joué son rôle au Yémen

L’émissaire de l’ONU au Yémen Martin Griffiths a exhorté dimanche les belligérants yéménites à respecter l’accord de trêve à Hodeida, port stratégique de l’ouest du Yémen aux mains des rebelles, qui a connu de violents combats et raids aériens.

Dans un tweet, l’émissaire a souligné “attendre des deux parties qu’elles respectent leurs obligations conformément au texte et à l’esprit de l’accord” annoncé jeudi en Suède “et qu’elles s’engagent à en appliquer immédiatement les dispositions”.

“Les Nations unies travaillent en étroite collaboration avec le gouvernement yéménite et Ansarullah (rebelles Houthis) pour veiller à ce que les dispositions de l’accord de Hodeida soient mises en œuvre en temps voulu et correctement”, a ajouté M. Griffiths.

La trêve devant être observée à partir de vendredi n’a pas été totalement respectée.

Dimanche, des échanges de tirs sporadiques ont encore été rapportés par des habitants de Hodeida, une ville sur la mer Rouge qui constitue le point d’entrée des opérations humanitaires au Yémen, pays pauvre ravagé par des années de guerre.

“On entend les bruits de raids et d’échanges de tirs sans pouvoir les localiser”, a dit un habitant joint par téléphone, sous le couvert de l’anonymat.

1 thought on “L’ONU n’a pas joué son rôle au Yémen

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *