Manchester United: Solskjaer, un exploit en attendant la fin de l'intérim

Manchester United: Solskjaer, un exploit en attendant la fin de l’intérim

L’exploit de Manchester United à Paris a fait taire les doutes qui planaient encore: il paraît impossible désormais de ne pas prolonger Ole Gunnar Solskjaer à la barre des “Red Devils”.

Aucune équipe en Coupe d’Europe ne s’était encore jamais qualifiée après avoir perdu à domicile le match aller 2-0. Pourtant, Manchester United l’a fait, avec neuf joueurs blessés ou indisponibles…

“Arrêtez les recherches”, réclame le Manchester Evening News.

“S’il y avait encore un doute, (…) cela n’est désormais plus le cas”, assure de son côté le Telegraph. “Arrêtez (…) l’attente, donnez-lui.”

“Les Dieux sont avec Solskjaer”, affirme le quotidien “mais, il fabrique sa propre chance et c’est sur ça que devrait réfléchir la hiérarchie mancunienne.”

“Je ne pense pas avoir besoin de dire grand-chose après tous ces résultats, ça a l’air certain”, a commenté le latéral Luke Shaw après le match. “Nous aimons tous Ole et nous aimons le travail qu’il a fait jusqu’à présent. Nous apprécions tout ce qui se passe en ce moment et les résultats l’ont démontré. Que cela continue encore longtemps.”

“Il est fantastique”

Depuis son arrivée mi-décembre pour succéder au terne José Mourinho, le technicien norvégien a mené les “Red Devils” à treize succès et deux matches nuls sur la scène domestique. Sa seule défaite à ce jour, à Old Trafford contre le PSG, a été balayée par le tourbillon du match retour.

Un bilan parfait qui va de pair avec le retour à un style offensif, dans la droite ligne de son “mentor” écossais. Mais contre Paris, Solskjaer a aussi montré qu’il était bien plus qu’un élève ayant retrouvé ses carnets de notes de l’époque Ferguson.

Comme il l’avait fait en championnat contre Tottenham, Chelsea ou Arsenal, le Scandinave a adapté sa formation aux forces limitées à sa disposition.

“Nous avions un plan de match et chacun savait ce qu’il avait à faire. Parfois, nous avons dû renoncer à la possession, je pense que nous les avons frustrés”, a ainsi apprécié Ashley Young, avant de pousser gentiment lui aussi pour la prolongation de l’intérimaire.

“Il est fantastique depuis qu’il est arrivé, une bouffée d’air frais. La façon dont il travaille est incroyable. Nos accomplissements, en si peu de temps, ont été fantastiques”, continue le capitaine d’une équipe jeune avec les Rashford, McTominay, Dalot, Chong et Greenwood.

“Le vrai Manchester United”

Un appel à la jeunesse qui n’est pas sans rappeler la montée en puissance de la génération 92 des Beckham, Neville, Giggs, Scholes et Butt lancée par “Fergie”.

“C’était le vrai Manchester United. Jouer avec la foi, la jeunesse, l’engagement”, a apprécié le Times jeudi. “Jouer l’un pour l’autre, jouer pour le maillot. Se moquer des absences, refuser d’être dominé par des adversaires, même célèbres. Ne jamais abandonner. Et gagner.”

Le Norvégien, déjà un héros mancunien durant sa carrière de joueur, est en passe de devenir une légende du côté du nord-ouest de l’Angleterre. Les T-shirts à son effigie ainsi que les maillots floqués du N.20, son numéro de joueur, fleurissaient déjà dans les rues du Grand Manchester avant l’exploit européen. Il devrait encore s’arracher dans les jours à venir.

D’autant plus après les propos du manager à l’issue du match: “Nous pouvons aller jusqu’au bout”, a-t-il assuré confiant.

Les fans l’ont compris et chanté, avec Solskjaer: “United are back !”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *