Parc éolien de Taza: Les contrats signés, bientôt le démarrage des travaux de la première phase

La construction de la première phase du parc éolien de Taza doit bientôt commencer. Le démarrage des travaux fait suite à la finalisation des différents accords et contrats avec les entités publiques marocaines, parties prenantes «l’ONEE et MASEN», et à la mise en place des financements apportés par les banques internationales (Japan Bank for International Cooperation (JBIC), Nippon Export and Investment Insurance (NEXI), Sumitomo Mitsui Banking Corporation (SMBC), MUFG Bank, Ltd.), ainsi que la banque marocaine Bank of Africa.

Cette première phase composée de 27 éoliennes totalise une capacité de 87 MW, sur les 150 MW que comptera ce parc éolien, situé à environ 15 km au nord-ouest de la ville de Taza.

Le montant d’investissement relatif à cette première phase s’élève à environ 1,5 Milliard de DH. Les développeurs partenaires EDF Renouvelables et Mitsui & Co., Ltd. représentent respectivement 60% et 40% des intérêts privés dans le projet et détiendront ensemble 65% du capital de la société de projet.

La partie publique marocaine, représentée par l’ONEE, MASEN et le Fonds Hassan II, en détiendra 35%.

À sa mise en exploitation, début 2022, la production du parc sera équivalente à la consommation électrique annuelle de 350 000 personnes, soit environ 70% de la population d’une province telle que Taza.

«Le futur parc éolien de Taza s’inscrit dans le cadre de la stratégie énergétique du Royaume du Maroc qui vise à porter de manière progressive et continue la part des énergies renouvelables dans le mix électrique à 52% d’ici 2030», indique Masen dans un communiqué.

Articles similaires