"Parlementarians for Jerusalem" appelle à une protection maximale

“Parlementarians for Jerusalem” appelle à une protection maximale

La deuxième conférence de l’Association des parlementaires pour Jérusalem a mis en garde samedi contre la poursuite des attaques contre les lieux saints islamiques et chrétiens de Jérusalem occupée et a appelé les organisations internationales à prendre les mesures nécessaires pour protéger la mosquée Al-Aqsa, en rejetant les tentatives de règlement entreprises dans le cadre du “Deal of the Century”.
Cela figurait dans la déclaration finale de la conférence organisée par Istanbul pendant deux jours et participait à sa séance d’ouverture, le président Recep Tayyip Erdogan.

La Conférence a réitéré son appel précédent à l’Organisation de la coopération islamique, au Comité de Jérusalem et à l’UNESCO de prendre les mesures nécessaires pour protéger le patrimoine historique de Jérusalem, Al-Aqsa et de toute la Palestine et de déployer les efforts nécessaires en vue de la réconciliation palestinienne.
L’Association des parlementaires de Jérusalem s’est également déclarée prête à jouer un rôle dans la promotion de la réconciliation palestinienne et a exprimé sa solidarité avec le peuple palestinien pour la reconquête de ses terres.

La conférence a recommandé d’élargir le cercle de ses membres à tous les pays du monde et d’activer le rôle des parlementaires dans la divulgation des pratiques de l’occupation israélienne.
Il a appelé les participants à aborder les tentatives d’occupation visant à effacer les caractéristiques géographiques et historiques de la Palestine et à faire échec à sa quête de normalisation, et a exhorté les parlements à criminaliser la normalisation des relations avec l’occupation.

La Conférence a également rejeté le projet de résolution de la question palestinienne connue sous le nom de “transaction du siècle” et a réitéré sa condamnation du transfert de l’ambassade des États-Unis à Jérusalem, ainsi que l’affirmation selon laquelle Jérusalem est la capitale éternelle de la Palestine.
La réunion a mis en garde contre la poursuite des attaques contre les lieux saints islamiques et chrétiens, la décrivant comme une attaque contre la civilisation humaine et appelant à la fin des souffrances de la bande de Gaza assiégée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *