Royaume-Uni : retour du prince Harry pour ses ultimes engagements

Le prince lance son organisation Travalyst. Ce système de notation permet d’évaluer l’impact environnemental des voyages en avion.

Il y a un mois, le prince Harry et Meghan Markle annonçaient leur mise en retrait de la monarchie britannique. Mercredi 26 février, le prince Harry est rentré du Canada pour commencer à honorer une dernière série d’apparitions publiques avant sa nouvelle vie. Le prince de 35 ans, sixième dans l’ordre de succession au trône, est arrivé selon les médias britanniques mardi soir à Edimbourg, pour le lancement avec son organisation Travalyst d’un système de notation pour évaluer l’impact environnemental des voyages en avion et séjours touristiques. Lui-même critiqué pour avoir dans le passé voyagé en jet privé, il s’était défendu lors du lancement à l’automne dernier de Travalyst en expliquant qu’il avait passé « 99 % de [sa] vie » en utilisant des vols commerciaux, mais qu’il avait parfois besoin que sa famille voyage « en sécurité ».

Cette fois, les médias britanniques l’ont montré sortant du train à la gare d’Edimbourg en provenance de Londres, casquette sur la tête et sac jeté sur l’épaule, après avoir traversé l’Atlantique dans un vol commercial. Il doit ensuite tenir une série d’engagements officiels. Vendredi, il doit assister à Londres à l’enregistrement par Bon Jovi dans les célèbres studios d’Abbey Road – ceux des Beatles – d’une chanson pour les Invictus Games, compétition sportive opposant des soldats blessés venus du monde entier créée à l’initiative du prince Harry.

Mise en retrait

Dans une émission sur la BBC mardi, l’interprète de « Livin’ On a Prayer » a plaisanté en qualifiant Harry d’« artiste anciennement connu sous le nom de Prince ». Le prince et son épouse Meghan, ancienne actrice américaine de 38 ans, se sont installés au début de l’année dans une luxueuse villa en périphérie de Victoria, sur la côte ouest du Canada, avec leur fils Archie, né en mai.

Les deux trentenaires, qui ont ébranlé la monarchie britannique le mois dernier en annonçant leur décision, ne seront plus membres actifs de la famille royale à partir du 1er avril. Le couple n’aura plus de bureaux au palais de Buckingham, où réside la reine Elizabeth II, à partir du 1er avril, et sera représenté par son organisation caritative britannique. Ils ont mis en ligne sur leur site Internet un texte détaillant les conséquences concrètes de leur mise en retrait, plus marquée qu’ils ne le souhaitaient. Cette publication leur a valu des critiques acerbes de la presse britannique qui y a vu une amertume déplacée et « infantile » alors qu’ils « laissent tomber » la reine Elizabeth II.

Articles similaires