Une séquence raciste diffusée par l’émission “Stand-up” divise la toile

Ça n’a (vraiment) pas fait rire tout le monde. Samedi dernier, à l’occasion du prime du télé crochet “Stand Up”, dont la troisième saison est diffusée depuis quelques semaines par la SNRT, le jeune comédien Abdellah Barkaoui s’est lancé dans un sketch hilarant pour les uns, honteusement raciste pour les autres.

Il y incarne “Kahlouch” (terme péjoratif pour qualifier une personne à la peau noire”), un migrant ivoirien parlant arabe avec un fort accent africain. Mimiques caricaturales, paresse, mendicité... le sketch égrène les nombreux clichés discriminatoires associés à la communauté subsaharienne au Maroc. Au delà de la teneur du sketch, les réactions enthousiastes du public en ont également gêné plus d’un, notamment lorsque l’assistance entonne le nom de scène de l’humoriste “Kahlouch” ou se lève en applaudissant à tout rompre lorsque le comédien suggère une sexualité incontrôlable face à une personne qui se penche.

Un jury critiqué

Mais sur les réseaux sociaux, le jeune comédien marocain et le public ne sont pas les seuls accusés de racisme ordinaire: le jury de l’émission, composé par Latefah Ahrrare, Mohamed Khiyari et Nora Squalli, en prend également pour son grade pour avoir chanté les louanges de ce sketch.

La réaction de Latefa Ahrrare, notamment, a été extrêmement commentée. Pour analyser le jeu de celui que les spectateurs connaissent désormais sous le nom de “Kahlouch”, la comédienne a pris un accent africain prononcé avant de dire tout le bien qu’elle pensait de sa prestation scénique. Une sortie qui, tant dans la forme que dans le fond, qui passe pour un dérapage inexcusable et qui a suscité de nombreux commentaires indignés, notamment sur Twitter:

À propos de l'auteur:

Press et actualités : Maroc et Monde

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *